Le temps de sevrer

Il ne faut pas sevrer Bébé parce que la vie et ses aléas comme le travail, la maladie (chose très rare), ou les donneurs de leçon l’imposent.

C'est vous et bébé seuls qui décidez de mettre la fabrique de lait à la retraite.

ça vient de vous

Bébé a moins de 6 mois…

Il en est à 7 à 8 tétées par jour, le sevrage ne se fera pas en claquant des doigts. Remplacez une tétée par un bib par semaine, pour laisser le temps à vos seins de se faire au nouveau rythme. Il faut donc 7 à 8 semaines pour passer au 100% bib.

fichesevrage-prolactine2


En lisant ça, beaucoup d’entre vous vont se demander l’intérêt d’allaiter alors que les congés mat. sont si courts. À peine aurez-vous surmonté les galères de la mise en marche qu’il faudra y mettre fin. Mais qui vous a dit de jeter l’éponge parce que vous reprenez le travail ? Taf et tétées ne sont pas incompatibles. 

Vous pouvez aussi tenter de sevrer plus rapidement, mais gare aux engorgements.

Il se peut que Bébé n’apprécie pas le changement et soit dérouté par l’arrivée de cette tétine qui le gave sans qu’il le demande. Voici quelques clefs pour une introduction du bib réussie :

– Expliquez-lui la situation. Ne le prenez pas pour une plante verte qu’on arrose, intégrez-le pleinement à ce changement.

– Soyez sympa et limitez la force du débit ! Nourrissez-le assis, en tenant le biberon très légèrement incliné. Le bout de la tétine doit rester plein de lait pour éviter que Bébé avale de l’air.

– N’attendez pas que Bébé meurt de faim pour lui présenter Bib. Refus garanti ! Laissez-le jouer avec pour qu’il fasse connaissance.

– Comme avec le sein, titillez sa lèvre avec le bout de la tétine pour y verser quelques gouttes de lait. Ce geste peut éveiller son envie de téter.

– Si le lait maternisé ne lui plait pas, remplissez le bib de votre lait que vous remplacerez petit à petit par la version maternisée.

– PAS DE FORCING !

De manière générale, et si possible, demandez à votre partenaire de gérer cette transition. Car vos seins sentant le lait à 10km à la ronde, Bébé pourrait ne vouloir qu’eux.


Bébé a 6 mois révolus…

Sevrez-le en douceur, pour trois raisons : vos seins ont besoin de temps pour se mettre au diapason, et Bébé et vous en avez besoin pour vous habituer à la séparation.

Passés les six premiers mois de vie, le sevrage est plus simple car la diversification est commencée et vous aurez bien d’autres aliments à proposer à Bébé que le lait maternisé pour remplacer votre lait.

La seule difficulté que vous pourrez rencontrer est le refus de Bébé ! Prenez-donc le temps de lui expliquer ce qui se passe et aidez-le à se sevrer comme un grand : faites-vous remplacer par votre partenaire pour le coucher (moment qui appelle en force la délicieuse tétée du soir), changez-lui les idées s’il réclame le sein, passez un pacte avec lui (mais si, il est assez grand pour comprendre)…

ça vient de Bébé

En avant pour le sevrage naturel ! Qu’est-ce que c’est ? Pour faire simple : après avoir mis toute votre confiance en Bébé pour le lancement de la lactation, de la diversification et des autres grandes étapes de sa jeune vie, vous allez faire de même pour le sevrage. Bref, vous allez respecter ses désirs. Quand il jugera le moment venu, Bébé délaissera votre sein pour d’autres aventures.

Autant vous le dire tout de suite, vous vous lancez dans une sacrée partie de bras de fer avec les Anti, et ils sont nombreux. Car ce sevrage naturel va se situer entre les 2 et 6 ans de Bébé, de quoi scandaliser les foules…

Comme pour la marche, la parole, la pousse des cheveux ou des dents, chaque bébé a son propre rythme. Donc : laissez-vous porter, c’est Bébé qui gère.




Apportez votre goutte de lait au milkshake !

Triste, drôle ou tendre, racontez-nous une anecdote et retrouvez-la dans Têtées entêtées !