Comment marche le nichon ?

Anatomie

 

1. Tout commence par le sang qui achemine les nutriments vers les seins via les artères.

2. S’il y a un besoin en lait, les lactocytes s’entrouvrent pour laisser passer les éléments utiles.

S’il y a assez de lait, les lactocytes sont hermétiques. À l’inverse, le checkpoint s’ouvre quand les réserves sont à sec. Comme le videur d’une boîte de nuit, ils ont la particularité de choisir les nutriments qui passent ou non (et ce n’est pas qu’une question de baskets).

 

3. L’alvéole, petite fabrique de lait, tourne à plein régime.

4. Des milliers d’alvéoles sont réunies en grappes de raisin dans un lobule.

5. Les lobules sont regroupés par dizaines dans des lobes.

6. Le lait est déversé dans les canaux galactophores

7. … et sort au niveau du mamelon.

8. Pour protéger le nichon et le rendre plus confortable, l’aréole

9. …est lubrifié grâce aux glandes de Montgomery.


La montée de lait (ou lactogénèse pour les pro)

Pas le temps de souffler : Bébé fraîchement pondu est posé en peau à peau sur votre ventre. S’il est en forme et qu’il a la tétée dans le sang, vous allez le voir monter vers votre téton et le prendre à pleine bouche. C’est le réflexe de succion, moment crucial qui lance la production de lait, merci les hormones.

En vue de la lactation, le cerveau envoie aussitôt plus de sang vers les seins pour les fournir en matières premières. Un ou deux jours plus tard, la montée est là : vos nichons sont pleins de lait, très irrigués et… super douloureux !

fichesein-lactogenesedef

Quelques trucs en cas d'engorgement :
- mettre souvent Bébé au nichon,
- masser vos seins sous une douche chaude,
- glisser des feuilles de chou dans le soutif,
- songer à la médecine douce, comme l'homéopathie.

 

 

fichesein-trancheesÀ chaque début de tétée, le sein a des contractions appelées réflexe d’éjection. Toutes les mamans ne les ressentent pas forcément.

Ce sont elles qui rendent le sein si dur. Les lodules, tendus à bloc, apparaissent à la surface de la peau et lui donnent un ravissant aspect grumeleux.

 

La capacité de stockage

Inutile de baver devant les énormes pare-chocs de la voisine, la taille n’a aucun rapport ! Une poitrine plantureuse peut ne rien fournir alors que des œufs au plat peuvent se transformer en cornes d’abondance laitière. Chaque sein, à chaque grossesse, a sa propre capacité de stockage.

Un sein peut par exemple ne contenir que 80 ml de lait maximum. Le bébé réclame tout le temps pour être pleinement repus.

Alors qu’un sein peut ne donner que 80 ml de lait, ce qui oblige Bébé à réclamer tout le temps pour être repus…

Tandis qu’un autre peut fournir 600 ml de lait en une fois et caler le bébé en une tétée (ouais, y’a pas de justice).

… un autre peut produire 600 ml de lait d’un coup et caler Bébé en une tétée (ouais, y’a pas de justice).

 

C’est pour cela qu’il est impératif d’allaiter à la demande et non à horaire régulier !!!

 

En effet, allaiter à la demande permet de produire la juste quantité de lait. Plus Bébé aura faim, et donc tétera, plus vous fabriquerez (attention, tirer son lait compte aussi pour une tétée). À l’inverse, si vous espacez les tétées ou les remplacez par des bibs de complément, vos seins ne comprendront jamais qu’ils doivent se mettre au taf.

Sexualité

En début d’allaitement le sein, gonflé à bloc, est souvent douloureux. Il vous faudra attendre un peu avant de recommencer vos effeuillages burlesques…

Crevasses, tiraillements, lait qui s’échappe au moindre titillement, beaucoup de nanas ne voient plus leurs seins d’un œil érotique. Votre moitié peut également être rebutée par ces gouttes de lait, rappelant en plein ébat votre rôle de maman et jetant aux oubliettes celui d’amante. Gardez espoir, tout finira par revenir à la normale, d’autant que certaines trouvent cela très excitant (si si). Avec un peu de bol, ce sera votre cas.

 




Petite pause à la tireuse !

Tétées entêtées n’illustre plus les témoignages durant quelques mois, mais vous prépare une jolie surprise... Rendez-vous le 7 novembre pour vous en dire plus !